L’avenir de l’humanité repose sur l’agriculture biologique

La technique biologique a toujours priorisé le monde agricole même si la diffusion de la modernisation vers un accroissement de la production ont quelquefois influencés les agriculteurs. Vers la moitié de XXe siècle avec la propagation de l’idéologie « agriculture biologique », les agriculteurs rendent compte de l’importance de la culture biologique.

Les avantages de l’agriculture biologique

De nombreux pays en développement  et africains respectent encore cette idéologie biologique. Les produits agricoles Madagascar sont parmi qui respectent cet état naturel des ressources agricoles.

L’Agriculture biologique respecte la nature

  • L’agriculture biologique protège le sol contre l’érosion hydrique. Elle permet au sol de retenir le carbone, ce qui favorise la lutte contre le changement climatique.
  • Elle utilise souvent la méthode de la polyculture afin de reconstituer les éléments élémentaires du sol et de soutenir les plantes en voie de disparition.
  • En termes écologique, elle est avantageuse au développement de l’écosystème : la plantation des légumes permet de fixer l’azote dans le sol, les insectes prédateurs naturels sont encouragés, …
  • Dans cette technique, on peut éliminer les mauvaises herbes en optant pour la méthode de pâturage sans recourir à des produits chimiques.

Elle améliore la santé des hommes

  • L’agriculture biologique utilise des engrains verts ou compost, ce qui évite les risques chimiques qui peuvent nuire la santé des consommateurs. La recherche menée par des experts montre que les produits plantés biologiquement contiennent 60 % d’antioxydants.
  • Les légumes issues de l’agriculture bio contiennent plus de minéraux et des micros éléments qui sont favorables au corps humain.
  • Les aliments biologiques sont beaucoup plus nutritifs par rapport aux aliments issus des plantes conventionnels.
  • Les produits biologiques peuvent être utilisés à des fins médicales : homéopathie et aromathérapie
  • Les aliments biologiques procurent plus de saveur et de goût (d’après les sondages menés auprès des consommateurs) par rapport à d’autres types de plantation. Outre ils permettent d’échapper aux allergies.
  • Les agriculteurs qui pratiquent la méthode biologique sont loin de la maladie de Parkinson.

Les labels de l’agriculture biologique

Les produits issus de l’agriculture biologique sont agrémentés par des offices spécialisées qui se chargent de la surveillance et l’application des règlements. A travers le monde, plusieurs organismes se spécialisent dans cette œuvre. En France, on a recensé neuf dont ; Agrocert, Bureaux Alpes Contrôles, Qualité France, Certipaq, Certis, Cerrtisud, Ecocert, Calisud et SGS. Les produits accrédités par le label AB (Agriculture Biologique) doivent contenir 95 % de matières biologiques. Sur les enballages, on peut découvrir d’autres labels comme : Bio cohérence, Demeter, Nature et Progrès, Ensemble, Fairtrade Max Havelaar, Bio partenaire. Les trois premiers exemples, travaillent en collaboration avec la certification AB, quant aux autres, ils sont gérés par des organisations privées ou internationales.