Les services du CLD Au Cœur de la Montérégie seront intégrés à la MRC de Rouville

C’est maintenant officiel : l’intégration des services de développement économique au sein de la MRC s’effectuera en début d’année 2016. La décision, confirmée par le 7 octobre dernier par le préfet de la MRC et président du conseil d’administration du CLD, Jacques Ladouceur, découle directement des compressions budgétaires imposées aux municipalités par le gouvernement Couillard.

Dance ce contexte, les huit maires de la MRC de Rouvilleont entamé un processus de réflexion et d’étude des possibilités concernant le développement économique de la région. Résultat : la MRC a choisi d’exercer directement les pouvoirs qui lui sont conférés en termes de développement économique sur son territoire.

« Certes, le modèle d’affaires sera à ajuster en cours de route, a déclaré Jacques Ladouceur par voie de communiqué. La nouvelle réalité financière demande de revoir les budgets et de maximiser les ressources humaines et matérielles de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le processus d’intégration se fera donc progressivement ».

Restructuration

La révision de l’offre de services et l’intégration de ce mandat au sein même de la MRC nécessitera plusieurs changements, notamment un changement de gouvernance prévu d’ici la fin de 2015.

Une période de transition est ensuite prévue, question de permettre aux directions générales en poste et à l’équipe en place de maîtriser les nouveaux processus et protocoles, de s’intégrer à la nouvelle infrastructure et d’instaurer de nouvelles méthodes et pratiques visant à offrir le meilleur service à l’entrepreneur et au citoyen.

L’offre de services demeure

En dépit de ces changements annoncés, la MRC tient à souligner que l’offre d’accompagnement et de soutien aux entrepreneurs seront toujours offerts en 2016.

« Nous souhaitons revoir les façons de faire et instaurer une approche de développement continu dans la MRC. Cette approche ne peut se concrétiser sans l’apport indéniable de l’ensemble des partenaires concernés. La concertation et la mobilisation du milieu sont un incontournable pour réussir les changements amorcés », a déclaré M. Ladouceur au journal.