Le Fonds d’aide à la relève agricole rouvilloise est de retour & La MRC de Rouville lance son 1er appel de projets de la nouvelle Politique de soutien

Le Fonds d’aide à la relève agricole rouvilloise est de retour!

Le CLD au Cœur de Montérégie invite à nouveau la relève agricole rouvilloise à soumettre sa candidature pour l’obtention d’une bourse de 10 000 $. Les jeunes entrepreneurs de la MRC de Rouville ont jusqu’au 20 novembre pour soumettre leur candidature au Fonds d’aide à la relève agricole. Un montant de 10 000 $ sera accordé au candidat qui présentera le meilleur projet d’établissement agricole de la région.Afin de tenter sa chance, chaque participant doit remplir un formulaire d’inscription et déposer un plan d’affaires en lien avec son projet d’établissement agricole. Pour accompagner les entrepreneurs agricoles dans leurs démarches, Pierre-Olivier Labart, conseiller en développement rural, est disponible pour répondre aux différentes questions et confirmer les critères d’admissibilité de la candidature .

 

La MRC de Rouville lance son 1er appel de projets de la nouvelle Politique de soutien

La MRC de Rouville annonce le lancement du premier appel de projets dans le cadre de la nouvelle Politique de soutien aux projets structurants (PSPS). Cette dernière est entrée en vigueur à la MRC dans la foulée de l’adoption de la loi 28 par le gouvernement du Québec. Elle remplace ainsi la Politique nationale de la ruralité et son programme du Pacte rural.Pour cet appel de projets, un montant de 255 207 $ sera disponible sous forme de subvention pour supporter toute initiative susceptible d’améliorer les milieux de vie, notamment dans les domaines social, culturel, économique et environnemental. Les organismes admissibles ont jusqu’au vendredi 27 novembre 2015 à midi pour déposer leurs projets.

La nouvelle politique de soutien aux projets structurants conserve le même esprit que le programme du Pacte rural de Saint-Jean-sur-Richelieu dans ses grandes lignes et dans son cadre d’application. « Un des seuls changements qui puisse avoir un impact sur le déroulement des projets est celui du délai de réalisation qui est maintenant limité à une période de 12 mois », précise toutefois Susie Dubois, directrice générale du CLD.