Immobilier locatif : devenir propriétaire sans apport

Etre propriétaire ! C’est le rêve pour tout investisseur immobilier. Dans la plupart des cas, un investissement immobilier à but locatif ne représente pas de problèmes dans les démarches. Par contre, c’est un peu plus compliqué quand il n’y a pas d’apport. C’est là que la plupart des gens se font stopper nette. Pourtant il est tout à fait possible de devenir propriétaire d’un immobilier locatif sans apport en disposant un bon projet.

Miser sur le bien adéquat à son investissement locatif sans apport

Rien ne vaut la préparation pour mener à bien un projet immobilier. Le but sera de convaincre l’organisme prêteur. Il faut choisir son bien en fonction de ce défi.

Cela commence par la fixation d’un cadre budgétaire viable. Puis de choisir le bien en examinant les détails importants comme l’emplacement, le mode de transport…

Ces détails sont importants pour assurer l’amortissement de son bien à long terme. Cela dit, il vaut mieux choisir un bien de petite taille, mais de qualité. D’un autre côté, investir dans les résidences étudiantes et les EHPAD peut être rentable s’ils sont bien étudiés.

En fait, un bien qui est mal positionné, qui se situe dans une ville qui ne connait pas vraiment de croissance dans le secteur aura du mal à apporter du revenu. De même pour un appartement à vendre Beaucaire qui n’est pas convoité par les locataires. Ces situations vont juste freiner le remboursement, et constituer un mauvais scénario surtout dans le cadre d’un investissement sans apport. Le must serait de choisir une bonne ville porteuse et si possible à forte croissance économique.

Obtention d’un financement pour son projet

C’est l’âme même de toute l’opération. Il faut avant tout constituer un dossier concret, qui ne représenta pas un déficit immobilier et surtout un projet de qualité. L’agent prêteur jettera d’abord un œil sur ces aspects puis sur la capacité de l’acquéreur à emprunter. Le taux d’endettement est établi en fonction de la recette et dépenses habituelles du futur acquéreur. Même si le reste à vivre est prise en compte par le banquier, il est dans leur intérêt ainsi que du projet de fixer un taux d’apport (généralement à 33%).

Pour plus de chance, il vaut mieux proposer son projet à plusieurs organismes. Dans tous les cas, le niveau de risque encouru sera pris calculé par le banquier. Outre les restes à vivres, la durée de l’emprunt ainsi que des relevés bancaires sont également considérés.

Par ailleurs, il y a aussi les PTZ (prêt à taux zéro) qui sont une opportunité pour obtenir un financement sans apport, mais sur fond personnel (épargne). C’est pratique surtout pour les primo-accédants.

Bref, un investissement locatif sans apport est tout à fait réalisable si l’investisseur présente un projet viable et un bien de qualité répondant aux critères d’étiquette énergétique immobilière et d’emplacement. C’est une bonne opportunité pour toucher des loyers qui serviront de financement de l’opération. Une fois le bien amorti les loyers issus d’une maison à vendre Beaucaire feront bon office de revenu. Convaincre un organisme pour mettre en place est le plus difficile. Faire appel à un courtier ou un expert dans le métier serait un atout afin de présenter un projet gagnant-gagnant aux emprunteurs.